Changer son mindset


34 vues

Est-ce les événements extérieurs qui nous font souffrir ou notre manière de les considérer ?

Le fait est que nous avons tendance à harmoniser nos croyances, nos émotions et nos comportements en un tout cohérent que l'on nomme mindset (attitude et mentalité).

Une attitude est en quelque sorte une habitude de pensée qui commande un comportement déterminé dans une situation particulière, comportement qui mène à une émotion souhaitable ou en fait disparaître une qui serait inconfortable, indésirable.

C'est psychologiquement plus facile, au sens où l'on a pas besoin de passer son temps à se demander qu'elle serait la bonne façon de penser ou de faire dans chacune des situations quotidiennes auxquelles nous sommes confrontés.

Par contre nous fonctionnons par automatisme et cela nous limite aux mêmes façons de penser et d'agir et nous maintient dans les mêmes ressentis, ce que l'on nomme en sophro-analyse, des boucles réactives. (boucle créative lorsque l'on change de mindset).

 

Il peut être très avantageux de revoir ses mécanismes internes et externes, notamment lorsque nous sommes soumis à des émotions comme la colère ou la tristesse, lorsque nous sommes anxieux, perfectionniste, susceptible, que nous avons tendance à culpabiliser ou encore lorsque nous manquons de confiance en nous et que notre estime de soi bat de l'aile.

Le changement de mindset est une démarche qui demande du temps.

Une personne naturellement toujours pressée, par exemple, à besoin que les choses se fassent rapidement. Si elle accepte le conseil l'invitant à ralentir, elle voudra le faire vite et tolèrera mal de tomber encore et encore dans son reflexe d'être pressée. Elle finira par se dire que cela n'est pas pour elle. Or, il s'agit de prendre son temps pour arriver enfin à mieux prendre son temps et non à se dépêcher de ralentir.

 

L'objectif est plutôt de pratiquer à voir la vie avec la nouvelle attitude, de façon , non pas de s'imposer à réussir du 1er coup, mais plutôt à faire des progrès qui lentement mais surement, vont vous amener à intégrer les nouveaux réflexes que l'on souhaite développer.

 

Le changement de mindset peut se faire selon 3 axes

  • La pensée : En se remettant véritablement en question. Il ne s'agit pas de douter de soi, mais de se mettre dans la capacité d'apprentissage en se posant des questions fondamentales par rapport à ce que nous souhaitons voir venir.

Je vais prendre un exemple pour développer les 3 axes : Je n'arrive pas à dire non au travail - Pourquoi est-ce que je ne limite pas mes heures de travail à quoi je suis engagé(e) dans mon contrat de travail, lequel a été accepté par mon employeur ?

Les réponses qui vont découler de cette question vont vous conduire à faire émerger des croyances limitantes inconscientes que vous entretenez bien malgré vous.

  • L'émotion : Vous pourriez vous demander où j'ai appris cette pensée qu'avoir du temps libre se faisait après avoir tout ce que l'on me demande de faire ? Plutôt de que de céder à l'émotion qui nous invite fortement à faire, nous pouvons la nommer, la ressentir, et commencer à explorer son bienfondé et dans cet exemple, nous pouvons être amené(e) à réaliser que la croyance n'est pas valide aujourd'hui. Nous allons pouvons se risquer à des comportements plus appropriés, plus en accord avec la réalité, c'est à dire qui nous sommes.
  • Le comportement : En travaillant cet axe, la pensée et l'émotion suivront. Si nous entretenons une attitude qui nous fait croire que "si personne ne le fait, alors il faut bien que je le fasse", nous pourrons la mettre à l'épreuve en se proposant de s'abstenir de prendre la tâche en charge. Nous verrons alors ce qui se passera dans la réalité et les chances sont grandes que ses responsabilités qui tombent habituellement entre 2 chaises, soient réparties plus équitablement. Ainsi nous finirons par croire que tout cela ne nous revient pas et nous nous sentirons délivré(e) là où nous nous sentions coupable.

Action, pensée et émotion se retrouveront de nouveau en harmonie .

J'utilise cette méthode depuis plus de 10 ans, que se soit pour moi-même, pour les particuliers que j'ai eu  en accompagnement ou les professionnels qui viennent depuis plusieurs années. Faire un travail personnel profond demande beaucoup d'humilité et une véritable volonté de voir le changement se produire. Il est le point de départ pour tout changement professionnel et/financier

 

Ce qui est important à retenir  c'est que la souffrance provient uniquement de notre résistance au changement. Nous souffrons davantage de notre façon de voir les choses que des choses elles-mêmes.

Prenons le risque de nous attaquer à notre façon de voir, de ressentir et d'agir dans les situations où nos attitudes nous enferment dans des conditionnements menant à une souffrance inutile.

 

Pour agrémenter mon article, je voulais vous partager 2 citations que je trouve inspirantes et appropriées ici. Ces 2 citations sont de John Rohn ( 1930-2009), un entrepreneur américain, coach en développement personnel et de motivation.

 

"Travailler plus dur sur vous même que sur votre travail".

"Pour que les choses changent, il faut que tu changes".

 

Merci pour votre lecture !

Valérie Ducourneau


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Une haute estime de soi

01 Mar 2024

Nous parlons souvent de la faible estime de soi, dans cet article je voulais parler de l'autre versant, à savoir, le fait d'avoir une trop haute estime de so...

Communiquer en tant que leader

29 Fév 2024

Depuis le COVID, beaucoup de choses ont été revalorisées et d'une nouvelle façon. Les entreprises dépendent plus que jamais d'une communication réfléchie et ...

La Sophro-analyse au service d'un mindset solide

16 Fév 2024

La sophro-analyse est une technique thérapeutique inspirée de la sophrologie dynamique et de l'analyse transactionnelle.
Elle associe le coeur, le corps et ...

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.