Valérie Ducourneau
Leadership - Carrière -  Coaching & Analyse
Valérie Ducourneau
Leadership - Carrière -  Coaching & Analyse

Sortir du rapport de force au travail


20 vues

Comment faire quand nos relations professionnelles sont trop conflictuelles ? Autrement dit, comment sortir du rapport de force ? Par où commencer ? Voici mes  conseils qui vous aideront à sortir des conflits pour vivre de meilleures relations avec les autres.

 

Le rapport de force survient quand nous oublions une chose essentielle : Nous sommes des équipiers dans la vie. Nous avons a y gagner à nous considérer car nous ne pouvons pas évoluer les uns sans les autres et ce pour 2 raisons au moins essentielles : Nous n'avons pas tous les mêmes compétences, la réussite tout seul(e) cela n'existe pas.

Un fournisseur de services n'existe pas sans ses clients et vice et versa, un chef d'entreprise n'existe pas sans ses équipes et l'inverse est vrai également. Nous avons besoin les uns des autres, c'est une réalité.

Le problème, c’est que trop souvent, nous gardons en nous certaines rancoeurs et, petit à petit, nous commençons à adopter des comportements de protection, voire des comportements agressifs.

 

Ce dont je parle ici dans la sphère professionnelle, vous pouvez très bien le retrouver dans la sphère familiale ou intime : Nous considérer comme des adversaires est une énormité qui va créer de la stérilité plus que de l'abondance.

 

Le monde du travail est un milieu  parfois compliqué, et qui peut même être parfois plutôt hostile.

Mais, pourquoi est-il aussi compliqué ? C’est parce que nous nous retrouvons à mener une mission commune avec des personnes que nous n’avons pas choisies et qui sont totalement différentes de nous.

Donc, comment faire pour sortir du rapport de force au travail ?

Là, je pense qu’il s’agit avant tout de faire un choix : celui de la tranquillité. 

En effet, la question à te poser est : « Combien de temps allez-vous  encore tenir ces rapports de force qui vous font vous sentir mal au travail ? N’en avez-vous pas marre ? N’êtes vous pas fatigué.e ? ». Alors, lâchez.

Oui, lâchez. Qu’est-ce qui vous en empêche ? votre ego. Laissez-le tomber. Ne voyez-vous pas qu’il vous pousse à adopter des comportements qui vous gâchent la vie ? Juste, lâchez. 

Sortez des rapports de force. Vous n'avez rien à prouver. Vous avez à vous sentir bien dans cette vie. Qu’en pensez-vous ? 

 

  • Se détacher du regard des autres pour adopter son propre leadership

 

Si nous nous enlisons dans nos rapports de force, c’est à cause de notre ego. En effet, il y a en nous une voix qui nous dit : « Faut pas que je lâche ! ». Mais, pourquoi n’aurions-nous pas le droit de lâcher ? 

C’est parce que nous ne voulons pas qu’untel dise de nous que nous avons lâché. Nous ne voulons pas que cet untel prenne le dessus sur nous. Mais, comment le pourrait-il ?

En fait, comprenez que personne ne peut prendre le dessus sur vous, dès lors que vous lui refusez ce pouvoir sur vous. Mais, je pense que c’est encore plus profond que cela.

En effet, j’ai remarqué que nous nous refusons de lâcher un rapport de force, parce que ce sont nos propres pensées qui vont nous juger. 

C’est nous qui allons imaginer un possible regard des autres sur nous. Nous allons nous dire : « Mais, que va dire le collègue X ,si je lâche ma position, si je ne prouve pas que j’ai raison ?»

Pourtant, ce ne sont que des pensées. Vous êtes en train d’imaginer des choses. Et quand bien même, ces pensées s’avèreraient être vraies, que vous importes ce que pense le collègue X? 

 

Ne voyez-vous pas que vous n’avez aucun contrôle sur ce pensent les autres de vous ? 

La peur du jugement, la peur du regard de l’autre  nous manipule et nous emprisonne dans un rapport de force continuel. 

 

" Semez un reproche, vous récolterez rancoeur et désenchantement.

Semez de l'amour et de la reconnaissance et vous récolterez tendresse et gratitude." 

 

  • S’autoriser à être comme on est pour sortir du rapport de force

Il y a des moments où nous avons raison et d’autres où nous avons tort. Il y a des moments où nous nous sentirons intelligents et d'autres où nous nous sentirons bêtes. C’est comme ça.

Ne croyez vous pas que c'est une quête inatteignable de vous pouvez vous demander la perfection ?

Vous n’êtes pas parfait, parfaite, et vous ne le serez jamais. Partant de ce postulat, vous irez plus facilement vers la tranquillité. Autrement dit, autorisez-vous à être comme vous êtes.

N'y aurait il pas derrière tout cela une envie de  prouver à ... (seul-e vous le savez) à quel point vous avez de la valeur. Vous en avez par essence.

 

  • Avoir un objectif

Si tu te permets de gaspiller autant de temps et d’énergie dans des conflits inutiles, c’est que tu n’en accordes pas assez pour avancer dans ta vie.

je vous invite  à faire le point sur votre vie (mindset) et à vous fixer un objectif qui vous plait, qui vous intéresse et qui vous permettra ainsi de sortir des rapports de force.

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Faire de ma prise de poste, un moment de réussite

10 Avr 2024

C'est un moment de vulnérabilité car l'enjeu est fort, il s'agit de réussir votre intégration . 
Vous entrez dans un nouvel environnement  environnement dan...

Comment l'ascension des femmes est (aussi) freinée par leurs idées reçues

11 Avr 2024

S'il y a encore  peu de femmes aux postes de direction, c'est parce que les stéréotypes de genre sont encore légion... Et que les femmes en ont malheureuseme...

La méthode SPARC pour cultiver la résilience au travail

11 Avr 2024

Les situations quotidiennes, en fonction de nos perceptions individuelles ont tendance à déclencher des émotions automatiques ou autopilotes. Cela conduit à ...

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.