Rechercher

Je soigne mon relationnel



Il peut arriver dans la vie que l'on se sente enfermé dans une relation ( situation ou personne, tout est relation), aliéné par le devoir. Ce type de sentiments nous montrent à quel point nous nous sommes éloignés de nous-même.


Un relationnel conscient est un relationnel accompli et plein d'un amour inconditionnel.

Il est à la portée de tous à condition de voir la relation pour ce qu'elle est et non pour ce que l'on veut qu'elle soit.

On parle d'un relationnel conscient quand on a pleinement intégrer que les rencontres que nous faisons ne sont pas dû au fruit du hasard. Elles sont là sur notre chemin pour nous montrer quelque chose, nous apprendre à aimer, nous apprendre à nous aimer aussi, nous apporter ce dont on a besoin pour avancer, nous montrer une solution à une problématique du moment, où le problème en lui-même.... Le spectre est tellement vaste !

Une relation consciente c'est voir que l'amour est partout et qu'il se déverse en chacun d'entre nous.

Nous sommes tous porteur d'une facette de l'amour et cette facette va aider quelqu'un ou une situation à un moment ou à un autre.

Nul besoin de culpabiliser, de se laisser aller au chantage affectif de porter la responsabilité du bonheur de l'autre ou de devoir le sortir de son malheur. Nous nous révélons, chacun à notre tour pour nous aider à grandir sur notre chemin.


Les blessures que nous entretenons au quotidien sont le fruit d'une incompréhension qu'il existe bel et bien des relations d'amour entre chacun d'entre nous. Le filtre émotionnel, biaisé par l'ego, nous fait croire en l'injustice d'une situation, dans le rejet d'un amour, dans le sentiment d'abandon, d'avoir été humilié par un autre... Que nous le voulions où non, il s'agit d'une lecture non consciente de ce qu'est la relation, de la valeur qu'elle porte. C'est regarder un film et non ce qui est véritablement.


Comme je l'ai dit un peu plus haut, il en va à chacun d'entre nous de se prendre en main, par la main et de regarder la réalité en face. Nous n'avons pas à porter un autre sur le chemin. Nous avons tous à nous ouvrir et à être présent à la situation (présent : cadeau, à nous de le trouver).

A nous de regarder la vie en conscience et d'avoir suffisamment d'engagement et d'amour envers nous-même pour franchir les étapes personnelles de notre vie, pour nous pencher vers nos manquements envers nous-même et les réparer dans l'amour, la bienveillance que nous sommes des apprentis en chemin, que nous faisons rien de mal, nous faisons et il y a des résultats qui sont agréables ou désagréables pour nous.


La clef de tout ceci est de sortir de l'illusion egotique que l'autre est hostile, que tout est fait pour que l'on échoue. La vérité est que l'ego projette un brouillard tel que nous sommes dans un déni profond qu'il va falloir dépassé en allant regarder nos ombres afin de retrouver notre lumière. Nous pourrons ainsi vivre notre puissance infinie et transcender notre plus grande peur : Celle d'être puissant, de réaliser notre puissance dans le coté lumineux de notre être.


Nous vivons dans un monde où le malheur fait la une et le bonheur est relégué à la dernière page. C'est pour nous difficile d'aller à contre courant et de sortir de ce système. Mais une fois que nous en sommes sortis, nous sommes heureux de l'avoir fait et pouvons enfin vivre la vie que nous avions rêver pour nous.


Tout ceci n'est pas un leurre, bon nombre d'entre nous avons choisis de nous poser des questions et de refuser une certaine forme de VIE. Je ne parle pas de se plaindre ou encore d'aller contre ce qui est en place, je parle de se poser de véritables questions existentielles pour atteindre la véritable liberté qui n'est pas dehors mais à l'intérieur de nous-même.

"C'est en plongeant dans nos ombres que nous voyons notre lumière", Bouddha


Choisir la thérapie existentielle c'est s'offrir le grand amour, le sien afin de pourvoir ensuite manifester tout ce que l'on souhaite réellement et non à défaut, parce que...


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout