Rechercher

Fausses croyances enfantines





Une canalisation qui décape.

J'ai choisi de retranscrire cette canalisation, de manière informative et d'y ajouter la partie pratique afin qu'elle ne vous échappe pas.


Fausses Croyances enfantines

Je crois selon mon cerveau et mes ressentis d'enfant.

Je n'ai pas encore l'expérience et adulte je continue de vivre ma vie selon mon filtre d'enfant. Je vais mettre en doute l'expérience de l'autre.

Qu'elles sont les croyances que j'entretiens et qui me désservent ?


Enfant, le sucre est considéré comme une douceur, un plaisir, pour certain un interdit : un interdit au plaisir, vu de l'enfant.

Dans tous les cas, il va représenter un instant inscris dans la mémoire de l'enfant. C'est le début d'une croyance qui peut, suivant l'évolution de chacun, devenir extrêmement limitante.

Adulte, nous allons trouver le sucre partout :

Les sucres rapides, lents, l'alcool, les produits industriels.

Si nous gardons inscrit en nous que le sucre est un moment de douceur ou de plaisir, et que nous traversons une période complexe, notre attitude comportementale va rester la même qu'enfant : on va rechercher la douceur, un peur comme un doudou.

Pour avoir un moment de plaisir, je vais me remplir de sucre, et c'est comme ça que nous arrivons à des dérives.

Nous faisons un amalgame entre l'alcool et la joie ou la fête, ou encore je mange des bonbons c'est bon pour mon enfant intérieur.


Maintenant, prenons une information sans filtre. En entretenant ce type de comportement, vous entretenez le sabordage, l'auto-sabotage que l'on peut aussi nommé comme une tentative de suicide émotionnelle et énergétique.

La dépendance affective se cache là dessous ; je parle du mécanisme et non que de cet exemple canalisé ; et il s'agit de ne plus ressentir ses émotions, de les anesthésier par tous les moyens pour faire taire une souffrance qui demande à s'exprimer.

Vous vous déconnectez de la vie.


Continuons, Tout ce qui vit à l'intérieur de nous, s'exprime à l'extérieur de nous aussi. Observez avec bienveillance votre environnement. Voyez tout le parasitage interne s'exprimer au dehors.


Ne restez pas figé(e) sur le sucre mais plutôt sur le mécanisme entretenu. Choisir d'agir en conscience, de nettoyer sa vie est un acte d'engagement puissant et plein d'amour pour vous même, tout d'abord, mais également pour tout un collectif qui se fourvoie et passe à coté de leur chemin.


Vous croyez entretenir l'amour, or vous entretenez la mort.... Une lettre change mais elle est essentielle n'est ce pas ?


Continuons sur cet exemple et voyons physiquement l'intérêt d'entretenir un bon microbiote intestinal exempt d'intrus, de parasitage.


Le corps est l'enveloppe de notre âme, il reflète ce qui est dedans.

Lorsque vous regardez votre corps, vous vous apercevez (non pas de votre physique mais plutôt qu'au même niveau, mais sur un autre plan), il y a le plexus solaire et le chakra sacré.


Que fait le microbiote équilibré ?

  • Il protège le cerveau : Chakra coronal : Recevoir les informations

  • Il renforce le coeur et les artères : Chakra du coeur : Circulation de la joie, aimer et être aimé

  • Il prend soin des os et de la structure : Chakra racine et alignement sacré

  • Il aide à garder les muscles forts : Energie masculine pour passer à l'action

  • Il préserve la jeunesse et la peau : Chakra du coeur

La fausse croyance est une véritable maladie pour les autres corps énergétiques (mal à dire).

Prenez conscience également que tout est lié : Corps et âme, développement personnel et spirituel.


Agir en conscience c'est se protéger soi, protéger les siens, c'est aimer !


Valérie Ducourneau


Pour toute demande : www.vducourneau.com






6 vues0 commentaire